Un chemin heureux  : 
La quête de la jubilation .

 Un parcours sinueux , du théâtre à la direction de création en publicité ...
... en passant par l'étude de l'anglais, quotidien et commercial (pour la musique de la langue) 
parallèlement aux cours libres de l'Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré alors en plein Pigalle, 
l'Ecole Supérieure de Publicité et son diplôme,  en m'égarant même (erreur, horreur !) par la Fac de Droit.
Plus tard, étude et exercice de la psychanalyse (je sais : mauvaise note, 
mais les fragiles  humains sont passionnants  , non ?).


- Collaboration de création-conception ... 
Création mercenaire avec de belles, grandes agences de communication pour ne travailler que sur de
beaux, grands budgets  donc avec des moyens qui permettent de concevoir des campagnes de qualité.    
Orgueil ? Mais non ! 
Juste le plaisir de  travailler avec des talents superbes pour les réalisations :
graphistes, illustrateurs, story boarders, photographes, musiciens, réalisateurs, comédiens ...  
Le plaisir encore ! 

- La gravure  ...  
... sous la houlette chaleureuse de Nicolas Maldague, grand graveur contemporain devant l'éternel,
ses galeristes et ses  pairs !!!   (Il va me tuer de parler ainsi de lui !)
La gravure c'est la  passion du trait, du geste, des outils, des papiers somptueux, des casse-tête
techniques, des longues heures de concentration heureuse  :  mieux que le yoga et la méditation !
Essayez. Jubilation.

- Nouvelles approches du dessin, de la peinture :      

Techniques, esthétiques, philosophies, conceptions, inspirations différentes   dans les ateliers  de trois
autres beaux, grands artistes : Myriam Delahoux , Fanny Dereux, Hélène Legrand :


 les adresses de leurs sites sur "Pistes". Allez voir !  Un plaisir.